top of page

ÉCOLE PRIMAIRE DES CORDELIERS - ANNONAY

RÉHABILITATION D'UN PATRIMOINE DE LA FIN DU XIX ème SIÈCLE

L’école primaire des Cordeliers a une longue histoire en tant qu’établissement d’enseignement à Annonay. D’abord couvent puis collège, le bâtiment deviendra bien national à la Révolution française. Une grande campagne de travaux est entreprise à la suite de la loi de Jules Ferry rendant l’enseignement primaire obligatoire et laïque pour tous les enfants. Aujourd’hui encore, l’école a gardé ses inscriptions et ses décors caractéristiques des édifices publics de la IIIe République. C’est pourquoi le parti de restauration met en valeur la disposition de l’école républicaine de la fin du 19 ème siècle, tout en préservant les traces des affectations antérieures. Les façades ont un style institutionnel sur les grands axes et un style traditionnel sur les cours. La restauration du clos couvert conservera cette distinction de dessin. Les cours de récréation retrouveront une logique d’espace extérieur protégé en hiver et fraîche en été : des arbres seront replantés, des préaux seront reconstruits et les sols seront désimperméabilisés. L’aménagement intérieur tire profit du grand volume traversant disponible en permettant une adaptabilité du programme. Les salles créées sont généreuses dotées d’un apport de lumière naturelle avec occultation, d’une qualité d’air ambiante et équipées de point d’eau et de placards. Les distributions - toutes dotées de fenêtres - sont rationalisées verticalement et horizontalement pour une meilleure orientation dans le bâtiment. Le confort thermique d’hiver du bâtiment est amélioré par un remplacement de toutes les baies, une isolation des combles et d’une partie des murs et d’une mise en place de double flux. Le projet cherche à remployer les gisements en bon état tel que les parquets bois, les sols et les marches en pierre, les portes, et les radiateurs en fonte. Les nouveaux matériaux seront issus de filières biosourcées et géosourcées pour permettre une évolution des enfants dans un environnement sain. Les mises aux normes de l’accessibilité et de la sécurité incendie sont intégrées au dessin architectural évitant ainsi les dispositifs visibles et stigmatisants. La réhabilitation de ce bâtiment permettra à ce lieu rempli d’histoire de continuer la transmission du savoir dans de bonnes conditions pour les utilisateurs.

bottom of page